dico-collection

dico-collection

1723 - Philippe de COMINES - MEMOIRES - XVIII°siècle

MÉMOIRES

Auteur : Messire PHILIPPE de COMINES, Seigneur D'Argenton

Editeur : A Brusselle
Année : 1723

Contenant : l’Histoire des Rois Louis XI & Charles VIII depuis l’an 1464 jusque en 1498


PhilippeComines2.jpg

Reliure plein cuir, dos lisse orné, pages de garde en papier dominoté. Ancien ex-libris de Walter Charles Lord Northbourne.

Ouvrage enrichi de Figures & augmenté de plusieurs Traittez, Contrats, Testamens & autres Pièces nouvelles, Par Mr Godefroy. 5 vols.  Le vol. 1, avec Frontispice, 12 planches gravées, comprenant 2 tableaux généalogiques imprimés sur double-pages.

Ces mémoires constituent de précieuses sources de l'Histoire de France et de l'Europe. Ils font encore aujourd'hui l'objet de recherches.

Philippe-de-ComminesR.jpg

Grand visionnaire, Comines constata et regretta l'antagonisme permanent entre les nations européennes et aspira à une Europe soudée et unie par la chrétienté. Il prôna le libre commerce, la réforme de la monnaie et du système de poids et mesures ainsi que la consultation d'États Généraux afin d'éviter tout despotisme.

 

PhilippeComines.jpgMessire PHILIPPE de COMINES, (1447-1511) était un homme politique, chroniqueur, historien et mémorialiste flamand de langue française. et déjà en 1500 un Visionnaire avant-gardiste Européen.

 

Dans son Dictionnaire encyclopédique d’histoire, Michel Mourre souligne que Commynes se distingue de ses prédécesseurs en ceci qu’il n’est pas simplement question pour lui de compiler une liste de faits et d’événements, mais d’en tirer des  enseignements propres à éclairer l’action politique.

 

Selon Joël Blanchard, la grande originalité de Commynes est d’avoir dépassé le récit des actes de tel souverain ou prince pour s’intéresser à la souffrance morale – ce que Commynes appelle « le travail » qui découle de l’exercice du pouvoir confronté aux réalités de l’action politique, aux «brouilliz», c’est-à-dire aux intrigues innombrables. Il révèle son immoralité, les frustrations qu’il engendre. Sous sa plume, la représentation royale perd de sa nature sacrée pour gagner en vérité, ce qui lui fait écrire de manière iconoclaste pour l’époque que les rois « sont hommes comme nous »

PhilippeComines3.jpg

Philippe de Commynes à 40 ans, est arrêté au mois de février 1487, enfermé au château de Loches, dans une cage de fer, où il demeure cinq mois, avant d'être transféré à Paris, d'où il voyait de sa fenêtre les bateaux remontant la Seine. Son procès se termine en mars 1489, par une confiscation du quart de ses biens et par une sentence de relégation pour dix ans.

Il se retire dans sa seigneurie d'Argenton, où il décède en 1511. Les tracasseries judiciaires ne cesseront pas jusqu'à sa mort.


 

 

 

 

 

ChateauPhCOMINES1649.jpg↑ Le château ↓ de Comines représenté en 1649 par BLAEU avant sa destruction

Chateau.jpg

 

Note personnelle :

Étant originaire de COMINES, j'ai édité en 1980 de belles gravures

Si l' HISTOIRE de la région de Comines vous passionne (← cliquez ici)

dont quelques-unes encore disponibles.

 

 

 

130-500 min
 
 
 


30/12/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres