dico-collection

dico-collection

Le BIBLIOTHÉCAIRE

 

Il faut savoir qu'au début le mot bibliotheca désigne presque toujours la bible.

De bonne heure, tous les couvents possédèrent une bibliothèque et un bibliothécaire.

Car une bibliothèque est le vrai trésor d'un monastère. Sans elle, il est comme une cuisine sans chaudrons, une table sans mets, une rivière sans poissons, un jardin sans fleurs, une bourse sans argent, une vigne sans raisins, une tour dans gardes, une maison sans meubles.

En 1321 les deux bibliothécaires de la Sorbonne étaient soumis à un règlement sévère. Possesseurs des clefs qu'ils ne devaient confier à personne. Ils doivent tenir registre des livres prêtés, étaient responsables des livres perdus ou détruits pendant le temps de leur exercice. On ne doit pas se contenter de reproduire le titre de manuscrit, il faut aussi transcrire les premiers mots du second feuillet, afin qu'on ne puisse changer un volume contre un autre de moindre valeur.

BiblioNautilus3.jpg

Dans les devoirs du bibliothécaire de St Germain-des-Prés, il devait :

- Tenir les livres dangereux et défendus gardés par le supérieur dans une armoire fermée à clef, et personne ne sera admis à les lire sans son autorisation.

Au seizième siècle, à la bibliothèque de l'abbaye de Saint Victor, le bibliothécaire possédait la liste de tous les livres du couvent, et devait, au moins deux ou trois fois par an les feuilleter, en faire l'inventaire, et examiner soigneusement s'il ne s'y trouve ni vers qui les ronge, ni rien qui leur nuise. Il choisit les copistes, leur fournit le parchemin et les autres objets nécessaire à l'écriture. Les copistes ne peuvent rien transcrire sans son consentement, il veille à la pureté des textes, à la ponctuation, à la reliure.

Parmi les bibliothécaires qui ont laissé un nom de l'histoire, il est dû une mention particulière au Père Guignard, bibliothécaire du collège de Clermont, établissement dirigé par les Jésuites. Le Père Guignart, compromis dans l'attentat de Jean Châtel contre Henri IV fut pendu et brûlé en place de Grève ; ce qui lui valut l'honneur d'être placé par les jésuites au rang des martyrs.

 

BiblioNautilus1.jpg

 

Le Rat de bibliothèque par Carl Spitzweg vers 1850.jpg

 

 

Voyez tous les métiers de jadis : (cliquez sur votre choix)

l'IMPRIMEUR

 

L'INCISSEUR

 

Le BIBLIOTHÉCAIRE

 

Le BOURREAU

 

Le LIBRAIRE 

 

Le MAîTRE d'AGRÉMENTS

 

Le MAÎTRE d'ARMES

 

Le MAÎTRE d'ÉCOLE

 

Le POUDRIER

 

Le RELAIS de POSTE

 

Le RELIEUR de LIVRES

 

Le RÉMOULEUR

 



06/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres