dico-collection

dico-collection

XVIII° siècle



Vous avez choisi de voir tous mes livres, via le MENU latéral de gauche "Mes DICO's par Siècle", dans ce cas vous défilez d'un ouvrage à l'autre, 1 à la fois, cliquez sur PAGE SUIVANTE au bas de la page pour les faire avancer. 

Mais

si vous préférez voir L'ENSEMBLE mes Dico's en ordre chronologique, cliquez sur

CATALOGUE COMPLET de la BARRE BLEU ↑, en haut du site.


1708 - FURETIÈRE, Antoine - Dictionnaire UNIVERSEL FRANCOIS - XVIII° siècle

Dictionnaire UNIVERSEL FRANCOIS

Auteur: FURETIÈRE, Antoine
Volumes: 3 vol. in-folio
Description: Contenant tous les mots françois, tant vieux que modernes, et les termes des sciences et des arts.
Année: 1708

 

220.jpg   220b.jpg
 
Contenant généralement tous les mots françois, tant vieux que modernes, et les termes des sciences et des arts. A Rotterdam, Reinier Leers, Reliure plein veau, dos à nerfs orné, tranches rouges, de l'époque. "Sans contredit le meilleur dictionnaire français qui eût paru jusqu'alors". Brunet 2, 1425.
 
FURETIERE disait "Le public est assez convaincu qu'il n'y a point de livres qui rendent de plus grand services ni plus promptement ni à plus de gens que les dictionnaires"
Troisième édition revue, corrigée & augmentée par M. Basnage de Beauval. LE
 
PREMIER DICTIONNAIRE ENCYCLOPEDIQUE FRANCAIS.
Furetière, dès son entrée à l'Académie en 1662 va se passionner pour le dictionnaire; jugeant l'entreprise incomplète et peu ouverte sur les sciences et les arts. Mais l'académie disposait d'un Privilège exclusif de 20 ans, l'issue de la publication du "Dictionnaire de l'Académie" conçu par Vaugelas était bien trop lente, aussi Richelet sortit son "Dictionnaire" en 1680, bientôt suivi par celui, plus concurrentiel, de Furetière qui avait réussi également à obtenir un privilège pour un projet différent mais qui lui coûta son fauteuil à l'Académie française après la publication en 1684 (soit 10 ans avant celui de l'Académie) "d'essais d'un dictionnaire universel"*. S'étant apparemment servi des travaux de l'Académie, il annonçait la publication prochaine de son "Dictionnaire" qui, malgré le titre, ne contenait pas que du vocabulaire scientifique. Vexés et de plus égratignés dans la préface des "Essais", certains de membres jugèrent que Furetiere les trahissais, il fut banni de cette assemblée et obtinrent la suppression de son privilège, et le firent exclure de l'Académie le 22 janvier 1685. Son siège resta cependant vacant de son vivant.. L'affaire donna lieu à un procès et lui inspira les trois célèbres factums satiriques contre les académiciens. S'ensuivit une valse de critiques et satires de part et d'autre. Bayle, partisan de Furetière, finit par le convaincre d'éditer son "Dictionnaire" en Hollande où il était réfugié. Il s'engagea dans un long procès avec l'Académie, mais Furetière, épuisé, mourra en 1688, avant même la première édition de son "dictionnaire universelî (Amsterdam, 1690), préfacé par Bayle, qui est le dictionnaire monolingue français le plus riche du XVII° et le premier de type encyclopédique (J. Pruvost).
DICTIONNAIRE CÉLÈBRE, essentiel à toute étude historique de la langue française.
* Cependant, "Les Essais d’un dictionnaire universel comportent 350 mots choisis par Furetière comme échantillons du dictionnaire qu’il est en train d’élaborer et dont il annonce la parution prochaine. Il s’agissait en fait pour le lexicographe de démontrer que son dictionnaire n’est en rien identique à celui de l’Académie. En réalité, si effectivement il s’intéresse davantage aux choses et aux concepts que décrivent les mots qu’à la langue seule, il n’en reste pas moins que la langue y est aussi décrite, et que l’Académie ne pouvait manquer d’être légitimement inquiète devant un projet rédigé par l’un des siens, d’autant plus qu’il dépassait l’envergure du dictionnaire de l’Académie." (Bibliographie complète sur le site: Musée Virtuel des dictionnaires)
 
750-1500

25/08/2014
0 Poster un commentaire