dico-collection

dico-collection

Le SAVIEZ-VOUS ?

L'obscurantisme au XVIe siècle

 

L'obscurantisme touchait les élites qui s'accrochaient à des croyances pourtant démenties par l'expérience. Ainsi, l'Eglise refusait d'admettre la séparation des continents qui ne collait pas avec la Genèse. Hier tout devait coller avec les dogmes de l'Église.

 

Le Nouveau Monde n'aurait jamais été découvert si l'Espagne s'était encombrée du principe de précaution. Car si certains avaient l'intuition que la Terre était ronde, que les meilleurs navigateurs savaient se situer en latitude, ils étaient incapables de se situer en longitude.

 

Ce problème ne fut résolu qu'au XVIe siècle alors que toutes les terres émergées étaient découvertes.

***

Pourquoi l'écriture fut inventée ?

Non pas pour garder une trace de la langue parlée, mais il semble évident que le besoin de garder une trace des paiements ait été prédominant, comme les "calculi" (3300 ans avant JC), sortes de sphères creuses garnies de traits gravés dans l'argile avant cuisson et portant un sceau. C'était une forme de préécriture.

***

Quel était dans les faits le degré d'instruction des femmes ?

À la fin du XVIIe siècle, quatorze Françaises sur cent savaient signer ; cent ans plus tard, la proportion a presque doublé : vingt-sept. (source : www.Hérodote.net)

***

Pourquoi les portes des temples étaient basses ?

Pour obliger les gens à se courber en signe d'humilité ?

***

Pourquoi versez-vous les premières gouttes de vin dans votre verre  ?

Ce geste remonte au temps des premières bouteilles de verre, trop fines et trop fragiles pour que l'on y enfonce un bouchon de liège. On se contentait d'une cheville de bois que l'on entourait de filasse de chanvre ou d'un simple petit bouquet d'herbe pour rendre sa fermeture plus hermétique. Ce petit bouquet s'appelait un bouchon, et il était donc préférable, lorsque l'on versait le liquide, d'éliminer les premières gouttes, qui risquaient d'en contenir quelque débris.

***

 

- Ne pas confondre « mettre au banc des accusés » et « mettre au ban de la société ».

 

Dans un cas, « banc » fait référence au siège des accusés, dans le 2e cas, le ban fait référence au pouvoir de commandement du seigneur ; proclamation publique d'un ordre, d'un événement (ex. publier les bans de mariage) ou à la condamnation au bannissement.

***

 

La tyrannie féodale obligeait les homme à passer les nuits à battre les étangs,

pour empêcher les grenouilles de troubler le sommeil de leurs voluptueux seigneurs.

***

Bibliot19.jpg

***

Un peu d'humour, voyez Mister Bean dans une bibliothèque pour consulter un livre rare

http://www.essentiam.fr/humour-mr-bean-a-la-bibliotheque/#.VO87jC6j_Yg  (merci Céline-Essentiam)

***

A voir : Les Archives TINTIN de HERGÉ  ← cliquez

A voir : Mon coup de , c'est pour l'extraordinaire Dessinateur belge DANY ← clic

A voir : Une autre superbe BD historique : WATERLOO par L & F Funcken ←clic

***

Il existe un "Livre (nuancier) des couleurs".

Ce livre fut publié en 1692 par un certain « A. Boogert », écrit à la main en néerlandais, (le neerlandais n'est ni le flamand, ni le hollandais, ni le belge) en un seul exemplaire.
L’auteur commence par expliquer l’utilisation de la couleur en peinture puis se met à décrire, expliquer les dilutions et à peindre un exemple de toutes les couleurs qu’il pouvait imaginer avec différentes teintes et saturations, sur 800 pages.

C’est d’une certaine façon une version ancienne des guides de couleurs de Pantone qui ne seront publiés qu’à partir de 1963. Ce livre est dans les collections de la Bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence.

     livre-couleur.jpg  livre-couleur1.jpg

***

L'origine du "marathon" remonte à 490 av J.C. Les Grecs et les Perses bataillent alors près du village de Marathon, à une quarantaine de kilomètres au nord d'Athènes. Un soldat grec court depuis le champ de bataille jusqu'à Athènes afin d'annoncer la victoire de son peuple. Arrivé à l'Acropole, il meurt épuisé. .

***

La-Cene-L-De-Vinci.jpg

- Léonard de VINCI mit plusieurs années pour terminer son tableau La Cène. Il ne trouvait pas de modèle qui accepte de poser pour "Judas". Un soir dans une taverne mal famée, il rencontre un clochard, malade, loqueteux, qui a la tête de Judas telle qu'il l'imagine. Il lui propose de poser, l'autre accepte. La tableau fini, Vinci dit à son modèle. "J'avais l'impression de vous avoir déjà rencontré ?
— Oui répond l'homme, il y a sept ans. C'est moi qui ai posé pour vous pour Jésus."
 ***
- La parution de l'ENCYCLOPEDIE de Diderot fut une vraie guerre des nerfs ? (clic)
ou consultez l'ENCYCLOPEDIE en ligne (clic)
***
- Ce que veut dire "Retirer la table au moment du dessert ?" Comment faites-vous, voisine pour ne pas avoir d'enfant. - C'est bien simple : mon homme n'est pas gourmand, il se retire de table au moment du dessert." Dictionnaire d'Argot de Rossignol, 1901
 ***
- L'origine du mot VOL ou VOLEUR date de l'époque médiévale. C'était un des pièges que des nobles tendaient aux voyageurs, ils se tenaient sur les chemins avec un oiseau sur le poing, accompagnés de tout l'attiral de la chasse aux oiseaux, appelée du vol ou de la volerie. Les passants qui les prenaient pour des chasseurs, ne se méfiaient pas d'eux, s'approchaient sans crainte de cette chasse simulée et étaient dépouillés ou massacrés ; ainsi, c'est de cette chasse simulée du vol que ce qu'on appelait rapine a pris le nom de vol. (extrait du Dictionnaire de l'ANCIEN RÉGIME et des ABUS FÉODAUX) Il y a quelques siècles que l'on punissait le vol commis par des vilains, en leur coupant l'oreille droite ; en cas de récidive, on coupait la gauche. Il n'était pas rare de rencontrer des malheureux auxquels la faim avai t fait troquer leurs oreilles contre quelques deniers.
 ***
Votre distraction :
Connaissez-vous les Dictons climatologiques ? (←cliquez)
 ***
Une curiosité iconographique de 1816
carteretCuriositéIconA.jpg
***
Curieux livre :

La Conduite des CONFESSEURS dans le Tribunal de la Pénitence

"Dans quelques désordres qu'une paroisse soit plongée, si elle tombe entre les mains d'un bon confesseur, on voit bien tôt un changement entier dans tous ceux qui se confessent à lui. La raison est  que par le moyen de la Confession un Pasteur connoît en particulier les vices auxquels ses paroissiens sont habitués ; il voit quels sont les principes de leurs dérèglements qui les font tomber dans le péché ou si c'est le fond d'un naturel corrompu, ou quelque mauvaise habitude... Un confesseur peu affermi dans la vertu, & penché vers le mal, ne peut donc manquer de tomber dans le péché en faisant une fonction où il trouvera bien des choses qui l'y pousseront fortement... Que les nouveaux confesseurs soient avertis des différentes tentations dont ils pourraient être attaqués dans l'exercice de leur fonction. Le premier, est la curiosité qui porte à vouloir apprendre des choses qui ne sont point nécessaires : cette tentation est des plus dangereuses ; elle sollicite de commettre les mêmes péchés dont les Pénitens s'accusent... La tentation qui porte à confesser certaines personnes plutôt que d'autres, cette tentation n'est jamais plus dangereuse que quand elle porte à confesser des femmes plutôt que des hommes...
 ***
TOUS ces mots en français, quelle est leur provenance ou leur origine ? Nous savons que contemptible appartient à Malherbe, épigramme à Baïf, pudeur à Desportes, coq-à-l'âne à Maret, avidité à Ronsard, féliciter à Balzac, généralissime au cardinal Richelieu, débrutaliser à la marquise de Rambouillet, burlesque à Sarrazin, désenseigner à Montaigne, esorité à Saint Simon, prosateur à Ménage, escorbartin à Pascal, offenseur à Corneille, impardonable à Segrais, bravoure à Mazarin, arrangé au père Bouhours, s'acclimater à Raynal, d'autres mots encore à d'autres écrivains ; mais tout le reste ? L'origine et l'évolution de plus de 50.000 mots et préfixes sont répertoriés avec leurs dates d'apparition dans la langue française, leurs origines ainsi que les références précises des auteurs qui les ont employés pour la premières fois dans "le Dictionnaire étymologique et historique du français" Editions Larousse-Bordas et Club France Loisirs, sans oublier aux mêmes éditions "le Dictionnaire des mots d'origine étrangère" ou encore Trésors des MOTS EXOTIQUES.
 ***
Je vous conseille d'utiliser le lien direct en cliquant sur les mots soulignés et pour revenir à votre page en cours, utilisez votre "retour de page" en cliquant la flêche gauche <-- en haut de l'écran à gauche ainsi vous vous perdrez moins vite dans les dédales d'internet.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans le petit Dictionnaire d'ARGOT de Jean LA RUE On y explique "L'ORIGINE des ROMS" et ce qu'était la cour des miracles.  Avant le XVe siècle, les bandes organisées pour le vol et la mendicité n'existaient pas car les Français, serfs pour la plupart, avaient la nourriture assurée par leur servage. Le seigneur, en effet était obligé par la loi... (cliquer ici pour la suite très intéressante à la page du dictionnaire)

----------------------------------------------------------------------------

NOUVELLES perles du Dictionnaire de ORIGINES de SABATIER Antoine de Castres & H. BASSIN de Prefort

Sur l'Anatomie, Antimoine, Arithmétique, Auberges, Bayonnette, Charbonnier, Encens, Girouette...

 

Pourquoi l'Anatomie humaine est récente

Bibliot18.jpg

AnatomieNET.jpg

 

 

Adultère :

                           Adultère.jpg

Un ordonnance de POLICE concernant les

FEMMES de DÉBAUCHE du 6 novenbre 1780

CarteretCuriosité2.jpg

... sous peine d'être rasées et enfermée à l'Hôpital...

CarteretCuriosité1.jpgCliquez pour agrandir

 

L'Antimoine ? 

AntimoineNET.jpg

Note complémentaire : Le moine Basile Valentin, dans son ouvrage de la fin du XVe siècle, parle longuement des propriétés médecinales de ce métal antimoine et il n'y a pas bien longtemps encore que l'on employait ses propriétés. J'ai constaté la présence des pillules perpétuelles parmi les purgatifs préconisés dans un traitement médical de la moitié du XIX° siècle. En voici une description sommaire : On faisait des petites boules d'antimoine que l'on absorbait, entrainées et entrainant par leur poids, leur passage dans les intestins était assez rapide, elles ressortaient presque intactes et pouvaient servir à nouveau pour le même usage si le coeur en disait au malade !! Le nom de régule (petit roi) est un nom qui fut donné à l'antimoine pur, au temps de l'alchimie parce que ce métal s'allie très facilement à l'or.

 

Comment on énonçait les nombres ?

ArithmetiqueNET.jpg

 Restaurants ou Auberges ?

AubergesNET.jpg

Proverbe de circonstance :

Aller en Flandre sans couteau. Ancien proverbe, pour dire entreprendre une chose sans avoir fait les préparatifs nécessaires.  En Flandre, le couvert dans les auberges, se mettait sans couteau ni fourchette, parce que chacun était dans l'usage de porter un étui où ces deux ustensiles se trouvaient.

 

 Elle nous vient de BAYONNE !

BayonNET.jpg

 Le Roi au grand nez

CharbonnierNET.jpg

 Pourquoi l'encens dans les églises ?

EncensNET.jpg

 

 Si vous l'aviez voulu, auriez-vous pu ?

GirouetteNET.jpg

 

Autre perle : Voici la définition surprenante du mot FEMME publiée par MÉNAGE en 1650 dans sa première édition du DICTIONNAIRE ETYMOLOGIQUE. Les éditions suivantes de 1694 et 1750 sont différentes.

Femme-Menage.jpg

Biblio21NET.jpg

VieilleFemmelisantRembrandt1631Net.jpg
Vieille Femme lisant par Rembrandt - 1631

 *

Voici ce que disait le Petit DICTIONNAIRE des INVENTIONS en 1832 sur :

jumelleP.jpg

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CONGRÈS. Épreuve sexuelle au XVIIe siècle ? ? ?

Chacun sait que le mot '' congrès '' , de nos jours, a comme sens premier une '' réunion de personnes qui délibèrent sur des recherches, des études communes ou des intérêts communs en différents domaines. Un congrès international de cardiologie. (...) ''   Source :  Le Petit Larousse Illustré 2005.
Mais anciennement, le mot '' congrès '' n'avait pas du tout cette signification. Il désignait plutôt une épreuve où des conjoints devaient prouver leur capacité sexuelle en s'accouplant devant des témoins. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : http://www.pierrebouillon.com/2009/10/congres-epreuve-sexuelle-au-xviie.html

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Savez-vous ce que voulait dire "MOUSQUETAIRE A GENOUX", et ce mot encore utilisé de nos jours "CHARIVARI" ? C'est toujours LEROUX qui nous donne son explication dans son Dictionnaire Comique de 1750.

MousquetairePWeb.jpg  CharivariPWeb.jpg

carteretLavement.jpg

Voyons maintenant la PONCTUATION et ce qu'en dit le Petit DICTIONNAIRE des INVENTIONS en 1832.

PonctuationPWeb.jpg

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je voudrais aussi vous parler des ILLUSTRATIONS dans les DICTIONNAIRES. Bibliot5.jpg

On sait qu'à la Renaissance avec l'invention de l'imprimerie, on est parti du manuscrit, décoré, illustré à la main et à l'unité pour arriver aujourd'hui, aux TOUT en couleur, en passant par l'imprimé illustré en noir et blanc.

Il y en avait qui étaient POUR et d'autres CONTRE. Le grand FURETIERE a dit en 1666 que les illustrations du moment "ne servent qu'à faire acheter plus chers les livres", il n'imaginait pas les progrès à venir et leur nécessité absolue aux encyclopédies. 

L'ENCYCLOPEDIE de Diderot et d'Alembert avec ses 11 volumes de planches séparés du texte, 1751-1780 en est l'exemple même. On sait qu'une des difficultés majeure en imprimerie a été d'insérer des illustrations dans le texte. C'est bien pour cette raison qu'il ne pouvait y avoir que des frontispices en face de la page de titre, des vignettes représentant des scènes symboliques illustrant la page de titre, en bandeau en guise de frise à la tête de chapitre et en cul-de-lampe pour cloturer celui-ci. C'est  l'anglais Thomas  Bewick, graveur sur bois, qui apporta cet énorme progrès au début du XIXe siècle... et vraisemblablement le premier dictionnaire qui en profita fut le Dictionnaire Universel de La Châtre en 1850 avec ses 813 illustrations in-texte. Les multiples éditions LAROUSSE illustrées en sont le plus fier porte-drapeau depuis près de 150 ans.

Avec le moteur de recherche, voyez le "Larousse insolite", ou "Vignettes", ou "La Châtre"

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette rubrique vous parle du "pourquoi écrivait-on l'ancien françois, comment et pourquoi l'a-t'on changé en ai ? (avec l'aide de Voltaire)

Aujourd'hui tout le monde dit et écrit français...  Comment on s'est défaits de cette mauvaise habitude d'écrire  le mot français comme s'écrit saint François ?

Cela n'a pas été facile, on peut même dire que ce fut laborieux et long.

Voyons ce qu'en dit <a href="http://ancien.dico-collection.com/component/jcollection/item/411-dictionnaire-philo