dico-collection

dico-collection

1988 - LEROI-GOURHAN - Dictionnaire de la PRÉHISTOIRE - XX° siècle

Dictionnaire de la PRÉHISTOIRE

Auteur: LEROI-GOURHAN André Directeur
Editeur: Presses Universitaires de France
Volumes: 1 volume in-8° (24x18) 1159 pp.
Année: 1988

PrehistoireNet.jpg

Edition de 1988 du fameux Dictionnaire de la Préhistoire. Fort volume in-8° de 1159 pages+ annexes. Bibliographie, documents. Toile brune d'édition, titre blanc, sous jaquette illustrée polychrome. Ouvrage collectif dirigé par André LEROI-GOURHAN (mais publié après son décès, en 1986); préface de José GARANGER; bibliographie; illustré de graphiques et de photos.

L'auteur était le maître d'œuvre et qu'il voulait aussi exhaustif que possible. Il avait choisi douze collaborateurs pour leur compétence dans chacun des différents domaines de la Préhistoire, eux-mêmes secondés par de nombreux spécialistes français et étrangers : un peu plus d'une centaine d'auteurs. De nombreuses réunions de travail ont permis de coordonner cette grande entreprise et d'en résoudre certaines difficultés. La première consistait à s'accorder sur les limites chronologiques supérieures de la Préhistoire. Devait-on y inclure la Protohistoire ? On sait que les opinions varient sur la définition de cette période comprise entre la Préhistoire, stricto sensu (Paléolithique, Mésolithique et Néolithique), et l'Histoire. Pour les uns, la Protohistoire est celle des peuples encore sans écriture mais connus grâce aux écrits de ceux qui les ont visités, tels les textes latins relatifs aux Gaulois. D'autres réservent ce terme aux " âges des métaux ". D'autres encore y incluent le Néolithique. Ces conceptions différentes, en fait, concernent notre monde occidental et sa chronologie. Les évolutions culturelles sont ailleurs différentes, et variées, dans leurs processus et leurs rythmes. Nous aurions pu retenir pour principe général qu'une société quittait sa préhistoire dès qu'elle usait de l'écriture, ayant créé la sienne ou adopté celle d'une autre. Un tel moment est rarement connu avec précision. De plus, ici et là et pendant des siècles, l'emploi de l'écriture, limité à un usage et à un groupe social particuliers, ne changea pas les manières de vivre de l'ensemble de la société, ni ne fit entrer celle-ci dans l'Histoire. et il est des écritures encore non déchiffrées. Aucun critère commun ne pouvant être valablement retenu, nous décidâmes que chacun adopterait ceux qui sont les plus habituels dans son domaine d'étude."

Au-delà des qualités et des fonctions propres à un dictionnaire de vocation encyclopédique, cet ouvrage restaure l'appréhension des temps les  plus anciens dans les perpectives d'un savoir de notre temps. Qu'il s'agisse des lieux, des monuments, des êtres, des matériaux, des périodes, des objets de la mort ou de la vie, tout est présenté dans l'ordre d'une imagination créatrice qui donne à voir les schèmes constitutifs de l'humanité.

 

 



01/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 198 autres membres