dico-collection

dico-collection

1778 - COURT DE GEBELIN - DICTIONNAIRE ETYMOLOGIQUE - XVIII° siècle

DICTIONNAIRE ETYMOLOGIQUE de la langue Françoise & DICTIONNAIRE ETYMOLOGIQUE de la langue latine

Auteur: COURT DE GEBELIN
Volumes: Les 4 volumes de la partie encyclopédique (ici complet, vol. 5-6-7-8)
Description: Le MONDE PRIMITIF analysé et comparé avec le monde moderne
Année: 1778

254.jpg

254b.jpg

Le MONDE PRIMITIF analysé et comparé avec le monde moderne est l'oeuvre principale de l'érudit français COURT DE GEBELIN. Cette étude philosophique resta inachevée à 9 volumes. En voici le plan général: Vol-1; Le Génie allégorique de l'antiquité. Vol-2; Grammaire universelle. Vol-3; Origine du language et de l'écriture. Vol-4; Calendrier ou almanach.

Et la partie monographique de l'œuvre encyclopédique (ici complète, vol. 5-6-7-8), concerne l'étude des langues et le mecanisme du mot compilé est considéré comme un MONUMENT de l'érudition, Le vol-V est le Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise (François-Celtes) ou dérivés du Celtique. L'auteur y fait une magistrale démonstration tentant à prouver que le Français et le Latin sont dérivés du Celte; 1 frontispice. Les vol-VI et-VII forment les 2 parties du Dictionnaire de la langue Latine, grande carte dépliante de l'Italie Ancienne + 3 planches dépliantes. Le volume-VIII "Dissertations mélées" concernant l'Histoire, le Blason, les Monaies, les Jeux, etc... 1 carte dépliante de l'Empire Assyrien au VIème siècle -avJC. & 7 planches. Reliure plein veau moucheté, dos à nerfs et caissons dorés. TRÈS RARE.

Court de Gébelin (1725-1784), “pasteur protestant, franc-maçon ayant appartenu à la Loge "Les Neuf Sœurs" où il devait rencontrer Benjamin Franklin et Voltaire, Court de Gébelin veut attester d’un plan divin qui aurait été de donner à l’homme le secret de tous les mystères de l’Univers à travers les mots et les pensées, les lettres et les chiffres. Pour lui, il ne fait de doute qu’il existe une "langue-mère" universelle. Puis, après Leibniz et Athanase Kircher, il tente de percer le secret des hiéroglyphes égyptiens. Il donne aux hiéroglyphes des sens étranges, soulève des mystères initiatiques là où il n’y a, en réalité, que des structures grammaticales voilées par des signes symboliques.

Toute une philosophie de la mythologie va surgir de ce système. Les dieux d’Egypte, Râ, Amon.

 

350-1500


08/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres