dico-collection

dico-collection

1775 - BERNIER Abbé - DICTIONNAIRE de la RELIGION CHRETIENNE- XVIII° siècle

Théologie portative ou DICTIONNAIRE abrégé de la RELIGION CHRETIENNE

 

Auteur: BERNIER (Abbé)
Volumes: 1 volume in-8° (17x11) 213 pp.
Année: 1775

            347.jpg         347b.jpg

C'est un petit "Dictionnaire" décapant qui annonce les idées anticléricales de la Révolution.

TRES RARE, facétieux de la vie religieuse. La première édition date de 1768. Sous le pseudo "Abbé Bernier. Licencié en Théologie" ce serait un ouvrage collectif où la part d'HOLBACH (Baron d’) est prépondérante.

Reliure plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs et caissons ornés de fleurons dorés, filet doré sur coupes, pièce de titre.Tranches rouges. Bel exemplaire dans sa reliure d'époque. La théologie portative, ou Dictionnaire abrégé de la Religion Chrétienne avec le très rare arrest de la cour du Parlement de Censure fut dénoncée par le parlement de Paris le 16 février 1776 et condamné à la LACÉRATION et au FEU (Peignot, "Livres condamnes") pour cette publication "scandaleuse, impie, blasphématoire, tendant à anéantir les fondements de la religion, et conséquemment à détruire les principes de sûreté et honnêteté publique".

Ce dictionnaire des croyances et usages de par son ton hostile et franc fait songer à Voltaire. Dans le discours préliminaire, le pseudo-abbé Bernier fait l'apologie ironique de la religion et de son alliance avec le trône. Vercruysse 1776/A7. la Théologie portative circulait déjà à Paris en août 1767. Alembert demande le 14 à Voltaire s'il l'a lue. le 15 août, la Correspondance littéraire signale dès sa sortie, la rareté. Le 22, Alembert précise à Voltaire que les exemplaires viennent de Hollande ; Diderot signale la Théologie portative à Sophie Volland le surlendemain et les Mémoires secrets attendront jusqu'au 29 octobre, tandis qu'Holbach n'en parlera que le 10 décembre dans sa lettre à Wilkes pour dire qu'il est introuvable à Paris et qu'on a peut-être plus de chances de le trouver à Londres. Vercruysse 1768/A4 ; Tchemerzine III, 721.

Un bon exemplaire de ce rare ouvrage. Paru clandestinement la première fois en 1768, la "Théologie portative" est un petit dictionnaire attribué officiellement de façon malicieuse à l'abbé Bernier, dans lequel D'Holbach brocarde avec humour et causticité la religion chrétienne. Il manie avec vigueur l'arme voltairienne par excellence : l'ironie. Voltaire dira lui-même dans une correspondance de 1767 : "La Théologie Portative n'est nullement théologique, ce n'est qu'une plaisanterie continuelle par ordre alphabétique ; mais il faut avouer qu'il y a des traits si comiques que plusieurs théologiens mêmes ne pourront s'empêcher d'en rire". L'ouvrage fut condamné à être brûlé par le Parlement de Paris, le 16 février 1776 (Peignot, "Livres condamnés", I, 118). [Nice, France] 

 
350-550 à 1700 €

 



08/09/2014
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres