dico-collection

dico-collection

1694 - Th. CORNEILLE - Le Dictionnaire des ARTS et SCIENCES - XVII siècle

Le Dictionnaire des ARTS et SCIENCES

Auteur: M.D.C. de l'Académie Françoise. (CORNEILLE Thomas)
Editeur: A Paris chez J.B. COIGNARD, Libraire Imprimeur de Roy
Volumes: 2 tomes en un fort volume in-folio (33x26) T1 : A-L., T2 : M-Z. (647+619 pp)

Année: 1694

 

          Corneille3.jpg   Corneille1.jpg 

                                                  cliquez sur les images ↑ ↓
             Corneille5.jpg      Corneille4.jpg


L'auteur Thomas CORNEILLE était de dix-neuf ans le cadet de son frère Pierre appelé "Le Grand Corneille". Tous deux se marièrent à deux sœurs. En 1685, il succéda à l’Académie française au fauteuil de son frère mort l’année précédente,

Étonnant et savoureux Ancien Dictionnaire paru la même année (1694) que la Première Édition du  Dictionnaire de l'Académie Française.

Étant donné que le Dictionnaire de l'Académie ne contenait que les mots du bon usage ordinaire de la langue française, en excluant des domaines spécialisés comme les Arts et les Sciences, c'est donc pour pallier à cette lacune que l'auteur, Monsieur Th. Corneille, de cet ouvrage sur les ARTS et SCIENCES en a fait, et avec l'accord de l'Académie, une sorte de supplément à cette première édition de l'ouvrage de l'Académie.

On s'est étendu sur la Médecine, attaché à donner un abrégé de l'histoire naturelle de animaux, des oiseaux & des poissons. Tous les Ordres, tant religieux que militaires sont ici décrits ainsi que les diverses hérésies. Comme la lecture du vieux langage plaît à beaucoup de gens, un grand nombre de vieux mots y sont expliqués avec des exemples. Idem pour la Chimie, l'Architecture, la Sculpture & la Peinture.

La rédaction principale est attribuée à Thomas Corneille. Mais pourquoi le titre porte- t-il par M.D.C. de l'Académie françoise ? Je ne vois aucun de ses membres à qui cette indication puisse convenir parmi les noms de ceux qui figurent dans la liste des académiciens placés au commencement du Dictionnaire de l"Académie de 1694. On y lit : "Thomas Corneille receu (recu) en 1635 à la place de Pierre Corneille son frère, qui avait succédé à François Maynard."

D'où peut donc provenir ce D. placé avant l'initiale C. et qui figure au privilège ?

Reliure plein veau d'époque, dos à 6 nerfs, orné de roulettes et caissons, à petits fers et fleurons centraux, dorés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette sur les coupes, tranches rouges mouchetées de blanc. L'illustration comprend 2 vignettes de titre identiques & 2 vignettes de tête d'ouvrage identiques aussi, un par tome. A la fin du tome 1, il est écrit Fin du troisième tome, en référence aux 2 tomes du dictionnaire de l'Académie Française 1694. (←cliquez pour accès direct)

Ouvrage ORIGINAL et volumineux, TRÈS RARE et REMARQUABLE, dans un EXCELLENT ÉTAT de conservation, néanmoins peu connu, contient e.a. énormément de vieux mots, notés clairement comme tels et pas toujours représentés dans d'autres dictionnaires étymologiques ou d'anciens langages françois.

Personnellement c'est un de mes DICTIONNAIRES favoris car il est très captivant à la lecture de par ses variations de connaissances anciennes, démodées et désuètes quelquefois surprenantes par opposition avec celles d'aujourd'hui.

 

«La première édition du dictionnaire de l’Académie française, 2 vol. in-fol, qui paru en 1694 (et dont l’épitre dédicatoire au roi ainsi que la préface sont de Fr. Charpentier), est tout à fait différente des autres, puisque les mots y sont rangés selon leur racine : voilà pourquoi on la recherche encore. Les exemplaires en sont d’ailleurs assez difficiles à trouver.» Brunet II – 694. – Quérard II- 292.

A cette édition en deux volumes datée de 1694 se trouvent joints deux autres volumes, même format et même caractères, portant la même date 1694, sous ce titre :
Le Dictionnaire des arts et sciences, par M.D.C. de l'Académie françoise ; tome troisième et tome quatrième, chez la veuve Coignard et Baptiste Coignard.
Le privilège, date du 7 septemnbre 1694, est concédé au sieur D.C. de l'Académie françoise (et rétrocédé par lui à la veuve Coignard et à son fils J.- Baptiste Coignard).

On lit : le dictionnaire a été achevé d'imprimer le 11 septembre 1694. Quand à l'orthographe, c'est la même que celle du dictionnaire de l'Académie françoise. Elle est encore plus étymologique. Ainsi on y lit phrénésie, phthisie.

 

 

120<copie Slatkine. - 1020 - Val.min.1500€


13/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 198 autres membres